dimanche 22 décembre 2013

Mon cadeau de Noël

Que je me suis faite toute seule...

Quelques fotos de ma première robe historique finie.





 

dimanche 1 décembre 2013

Fini, l'espoir

Et une fois de plus...

La foudre a frappé, ça pique, ça fait mal...

Samuel a fait une crise d'épilepsie dans son sommeil. Il est sous médicament depuis début septembre et il faut se rendre à l'évidence que ce n'est pas une protection absolue. C'est lourd l'idée que mon enfant prend des médicaments tous les jours et que malgré ça, il fait des crises. Là, il était dans son lit...

Il ne s'est pas blessé cette fois-ci ou presque pas (mordu la langue bien sûr et erraflé les doigts de pied).

J'ai des remords. La veille, on avait joué à un jeu de société jusque tard le soir. Le manque de sommeil est dangéreux pour lui. Je le sais. Je dois veiller sur lui.

Malgré ça, ou à cause de ça, j'ai cousu. La couture me distrait. J'ai aussi travaillé sur le costume d'escalade de Samuel. Et sur ma robe.

Elle n'est pas finie, mais je suis plutôt contente, même si beaucoup de choses ne sont pas encore comme je voudrais.


jeudi 21 novembre 2013

Sur la poupée












et sur moi...

Encore tout à fait épinglée, pas cousue, sans les rattachements à l'épaule, sans manches... 

mardi 19 novembre 2013

J'avais dit que je voulais partager - pour finalement ne pas écrire. Désolée. Même si on me dit tout le temps qu'il faut que j'arrête de m'excuser.
J'étais un peu occupée ces derniers temps. D'abord, occupée dans ma tête quand j'ai commencé ce blog. Samuel venait de faire deux crises d'épilepsie en peu de temps. Et j'avais peur.
Maintenant, après deux mois sans crise et sous médicament, les choses se pésentent autrement.

Pour ne pas trop me prendre la tête, j'ai cousu.
Cousu de fil blanc, comme solution, ça.

J'ai commencé ma première véritable robe historique. Une robe à l'anglaise, celle-ci m'a servi d'inspiration:

Je sais que pour l'instant, il n'y a ni beaucoup à lire, ni beaucoup à voir sur ce blog.

Mais ça viendra.

La robe n'est pas encore finie, d'ailleurs. Voici quelques photos de la fabrication, depuis les sous-vêtements....





samedi 7 septembre 2013

Comment parler d'une vie ordinaire?

Avec humour, je suppose.

Je veux essayer - en fait, je veux essayer deux-trois choses et voir si finalement je les partage. On verra bien.

Piquée au vif: parce que je veux écrire rapidement quand les choses se passent.

Piquée au vif: parce que j'aime coudre et que j'espère partager la naissance de quelques jolies robes avec vous. Avec qui? Je ne sais pas encore.

Piquée au vif: parce que la vie nous joue des sales tours parfois et que ces derniers temps, elle nous en joué un. Et bien que maintenant, il faut faire avec.

Je mene une vie ordinaire. Une vie de mère, de belle-mère, de femme, d'ex-femme, d'enseignante, d'apprenante, de francophone, d'allemande, de réaliste, de fantasy, de couture et de lecture.

En route!